jeudi 30 juin 2011

Ici on veut du nucléaire parce qu'on est des hosties d'caves

On allait donc réinvestir dans cette vieille calice de centrale nucléaire sale. Le maire de la ville où s'élevait l'ogre atomique s'en réjouissait.

-Nous avons besoin de cette centrale! Cela va amener plein de retombées économiques! Houba! Houba! qu'il disait, l'hostie de niaiseux avec son noeud papillon.

Qu'avait-on à s'inquiéter du taux anormalement élevé de malformations congénitales dans sa ville? Qu'avait-on à craindre que cette énergie soit un authentique danger public? Que l'eau de la rivière soit lourde et que les poissons y soient bizarres?

-On va distribuer des capsules d'iode et un plan d'évacuation au cas où y'arriverait què'que chose... Qu'est-cé que vous voulez de plus? ajoutait le cibouère de tarlais. Biznisse is biznisse.

Pendant ce temps, des gens se mobilisaient autour pour se débarrasser du tarlais avec un noeud papillon ainsi que de tous les autres apprentis-sorciers de la politique locale, tous des pleins d'marde sans coeur et sans âme, qui se crissaient comme de l'an quarante de tout faire sauter autour d'eux en autant qu'ils y fassent une ou deux piastres au passage. «Après moi le déluge!» C'était toute la motivation de ces fucking niaiseux.

C'était une sale époque, gouvernée par des gofers qui se foutaient de la santé publique presqu'autant que de la république.

Mais ces temps-là s'achevaient et bientôt tous ces petits empoisonneurs publics professionnels allaient connaître leur déchéance pour des siècles et des siècles. Dans les livres d'histoire on les présentera comme ils ont toujours été. On dira tout simplement qu'ils étaient des caves, des larves, des lèche-bottes, des crétins, des fientes, des nullités absolues.

Partout dans le monde, en Italie, en Allemagne, on se retire du nucléaire. Mais pas ici. Pas dans cette région de marde, située au beau milieu du fleuve Magtogoek dans une zone peuplée.

Ici, il suffit de porter un noeud papillon pour repartir une centrale nucléaire. Et de distribuer des capsules d'iode avec un plan d'évacuation...

Gang de tabarnaks!