mardi 7 mars 2017

Rencontre inopportune d'un abruti à monosourcil

Un mélange de glace et de pluie tombait sur Trois-Rivières ce matin. Cela n'était pas pour m'arrêter. J'ai mis mes crampons d'acier antidérapants sous mes bottes et suis parti tout naturellement à l'aventure.

J'ai pris la rue Royale, puis le boulevard Gene-H.-Kruger. Alors que je me trouvais à déambuler sur le trottoir, à la hauteur du Parc Pie XII, je fus dépassé par une camionnette. Un crétin à monosourcil que j'estimais dans la trentaine se trouvait assis du côté du passager. Il crut bon de descendre la vitre de la portière pour m'insulter. Il me cria quelque chose comme VA MET' TES $%?&... Pas moyen de vous en dire plus. Cela s'est fait vite. Je n'ai pas compris pourquoi cet abruti souhaitait s'en prendre à un piéton qui ne dérangeait personne.

J'ai ressenti la violence monter en moi. J'ai souhaité que la camionnette s'arrête au feu rouge pour lui faire comprendre qu'on ne fait pas chier un Bouchard impunément. Comme disait mon père dans ce genre de situations: tu joues avec les poignées d'ta tombe mon tabarnak...

Heureusement pour lui, la camionnette poursuivit son chemin.

Triste époque où les pas de couilles se permettent d'insulter un piéton qui s'en va calmement sous la pluie...