dimanche 22 mars 2015

La fièvre de l'encabané

Il a neigé hier.

Il a neigé cette nuit.

Il a neigé tout l'hiver.

Il a fait froid en novembre, décembre, janvier, février et mars.

Parfois, la neige fond, oui parfois elle fond...

Du coup, il fait moins froid, parfois...

Et puis viendra un jour où la neige ne sera plus là...

Et on verra pousser des pissenlits, puis des tulipes, des lilas, des pommiers...

Cependant, cela ne se passera pas comme ça aujourd'hui.

Aujourd'hui, il y a encore de la neige...

On entend encore les déneigeuses arracher l'asphalte dans les rues.

Je n'ose même pas penser à la profusion de nids de poules qu'il y aura au printemps dans nos rues.

La terre est encore gelée jusqu'à six pieds de profondeur.

Les tuyaux pourraient péter avec le dégel.

...

...

...

Ils ont une expression au Yukon pour décrire l'état d'âme d'un hiver trop long: cabin fever. L'expression ne vient pas que des Yukonnais, mais c'est de ceux-là que j'ai entendu cela la première fois.

Je me sens sur le bord d'attraper la fièvre de l'encabané.

...

En supplément, notre poète national, Émile Nelligan, vous récite ce poème d'outre-tombe:

Ah ! comme la neige a neigé !
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah ! comme la neige a neigé !
Qu’est-ce que le spasme de vivre
À la douleur que j’ai, que j’ai.

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire ! où-vis-je ? où vais-je ?
Tous ses espoirs gisent gelés :
Je suis la nouvelle Norvège
D’où les blonds ciels s’en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.

Ah ! comme la neige a neigé !
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah ! comme la neige a neigé !
Qu’est-ce que le spasme de vivre
À tout l’ennui que j’ai, que j’ai !…

3 commentaires:

monde indien a dit...

Olà , monsieur l ' encabané !
Je me souviens de jours heureux , encabané aussi , émerveillé de voir la neige étincellante , sur le pas de la porte , dans cette si jolie petite cabanne , en France , pays agricole s ' il en est , de terres sauvages , car il y en a encore , si - à louer le grand-esprit de tant de beauté ! - et de parcourir ces landes francaises désertes , parler avec un lapin sauvage , remercier les montagnes d ' être nous ensemble -
Je me souviens aussi de jours malheureux , esseulés - à nécessiter un ami , une amie - Les jours malheureux s ' en vont un jour !
Sois assuré de mon amitié -
Que les doux jours reviennent vite sur Québec !

Gaétan Bouchard a dit...

Merci pour ton soutien... Mais je puis t'assurer que je vais bien. Mes propos de Québécois désabusé de l'hiver sont partagés par tous mes compatriotes qui n'en peuvent plus de se les geler... On comprend pourquoi la France a préféré céder le Canada plutôt que la Martinique lors du traité de 1763... La France n'a conservé que la morue de St-Pierre et Miquelon...

monde indien a dit...

Oui , la Morue de St Pierre et Miquelon - Encore sans doute une sordide histoire de fric , vraisemblablemant mandatée par de riches armateurs français ! Quelle Honte ! What a shame !
Mais je n ' oublierai jamais - toujours avec émotion ce compagnon Miquelonien de l ' école d " arts-déco " où j ' " étudiai " jadis ( j ' ai 60 ans maintenant - mais au top ) et qui nous montrait avec toute sa sensibilité des diapos de sa terre magique et battue par les froids .
D ' autres peuples au soleil se meurent de trop de soleil , ne rêvent que de températures moins brûlantes -