mercredi 25 mars 2015

Fuck ma génération X!

Les étudiants manifestaient dans les rues de Montréal et Québec. Ils étaient plus de dix milles. Les médias corporatifs préfèrent dire quelques milliers...

Je ne voudrais pas passer pour le vieux qui se sert des jeunes comme de la chair à matraques pour la promotion de ses idées. J'ai l'excuse de participer aux manifs autant que faire se peut et j'y vais même quand nous sommes trois pelés et un tondu.

Cela dit, il y a eu 274 arrestations à Québec hier soir. Ce qui dépasse l'entendement dans un pays qui s'est doté d'une constitution qui reconnaît le droit d'association et la liberté d'expression.

Les étudiants déambulaient pourtant dans les rues hier en scandant le slogan des policiers qui se sont faits voler leur fonds de retraite par le gouvernement libéral du vizir Philippe-Flop Couillard.

-Nous, on l'a pas volé!

Le vol fait évidemment référence aux bandits qui soutiennent le gouvernement du Parti libéral du Québec. Les gens âgés de quarante ans et plus trouvent ça parfaitement normal, en général, que les bandits détournent les fonds publics. Ils trouvent tout aussi normal que les riches détournent leur fric vers les paradis fiscaux. Tout ce qu'ils trouvent d'anormal, en somme, c'est de voir des jeunes crottés dans les rues en train de revendiquer l'avènement d'un monde plus juste, plus propre et plus honnête.

Ce n'est que le début, bien sûr, et le combat va continuer.

Tous les commentateurs de droite des médias corporatifs vont vomir leur haine de ces pauvrichons qui portent des pancartes au lieu de se soumettre comme tous les larbins le font tous les jours.

Ils vont se donner des airs de forts en gueule, ces lopettes et ces jambons de la génération X, la mienne, la pire génération d'imbéciles heureux et de larves rampantes que le Québec ait mis au monde.

Je me réjouis de penser que le monde et les temps changent.

Bientôt, la génération X s'effacera et on ne gardera pour tout souvenir d'elle que ses remugles et ses airs de baveux à la Pinochet.

Une génération plus engagée s'est levée en 2012 et je me réjouis de constater qu'elle n'a pas encore abdiquée.

Les jambons peuvent continuer de réclamer la bastonnade pour tous ces jeunes indignés qui sont nettement moins cons et moins larves que leurs parents.

Bien sûr que je généralise.

Comme tous les commentateurs de la génération X qui vont le faire toute la journée.

Fuck la génération X!