mercredi 24 novembre 2010

Cor-rr-ruption!!!

Je parlais hier avec un type qui est originaire des Pays de l'Est. Il s'appelle Vladimir. Ses amis l'appellent Vlad. Moi je l'appelle encore Vladimir. C'est qu'on se connaît très peu.

Je le croise de temps à autres au dépanneur. Et petit à petit, on s'est mis à se jaser en attendant à la caisse.
Il y a toujours la file le matin. Parfois c'est long. Ce qui fait que j'ai le temps de placoter un peu avec Vladimir.

-Tabar-rr-nak! qu'il m'a dit hier avec son fort accent slave. Par-rr-tout. Pa-rr-tout Québec il est corr-rr-ruption. Tout l'monde par-rr-ler ça. Tabar-rr-nak! Gouver-rr-nement dans 'a ma-rr-de! Eux parler cor-rr-ruption Pays de l'Est. Et oui, beaucoup cor-rr-ruption. Beaucoup. Mais eux cor-rr-ruption ici aussi!!! Tabar-rr-nak!

-Ça fait cent ans que Tolstoï est mort... C'était le 20 novembre 1910... que je lui répondu. Ïasnaïa Poliana que j'ai ajouté.

-Ïasnaïa Poliana! qu'il a surenchéri.

-Ouais, la Clairière dorée. Le refuge de Tolstoï. Ma meilleure source d'inspiration politique par les temps qui courent. Une politique qui fait presque abstraction du pouvoir temporel. Défendons l'intégrité des valeurs humaines. Dénonçons les abus de pouvoir. Ne jouons pas le jeu de César...

-Politique? C'est r-rr-ien que d'la chr-rr-ist de mar-rr-de! conclut Vladmir.

Il est parfaitement intégré Vladimir. À peine vingt ans qu'il est ici et il pense déjà comme un Québécois. Ou un Algonquin. Ou un Nord-Américain.

5 commentaires:

  1. Ouaip! Et à mon avis, c'est et ce ne sera toujours que la même ma-rr-rde, juste le t-rr-ou d'cul qui change

    RépondreSupprimer
  2. Le diagnostic de la population est sans équivoque. Une révolution est en cours et on ne s'en doute même pas. Elle viendra comme un mouvement de masse irrésistible, sans savoir qui ou quoi l'anime. Ce sera le déferlement de l'amertume populaire. Les signes des temps ne doivent pas être pris à la légère.

    RépondreSupprimer
  3. Je crains que cette culture d'extermination massive et ses armées de promoteurs et adorateurs soient décidés à nettoyer la planète d'à peu près tout ce qui y vit. Bien sûr qu'ils risquent de s'exterminer eux-mêmes en cours de route - et c'est très souhaitable à mon avis - mais le problème c'est qu'ils sont en train d'emporter tous les autres avec eux dans leur meutre et suicide collectif.

    À mon pas-si-humble avis, va au moins falloir qu'il y ait pas mal plus de monde qui rejettent cette culture d'extermination massive et toutes ses tétines qui pacifient ses masses de clones.

    RépondreSupprimer
  4. Sans compter nous-z-aut' d'en face.
    Je salue sa conclusion courageuse.

    RépondreSupprimer