lundi 6 septembre 2010

NON AU RODÉO!

Lettre aux organisateurs du Festival Western de St-Tite

Mesdames, messieurs,

J'aimerais vous sensibiliser au fait que nous avons des devoirs en tant qu'êtres humains. Nous sommes vous et moi des créatures vivantes. Nous faisons partie du Grand cercle de la vie. Tous nos actes envers la vie n'ont rien d'anodin.

Arracher les ailes des mouches par pur plaisir est sans doute l'oeuvre d'un enfant qui n'a pas encore reçu l'enseignement à l'effet de respecter la vie. Il est pardonnable et il ne suffit que de lui faire la leçon. Vous en conviendrez avec moi.

Ne pas faire souffrir les animaux inutilement est une sagesse universelle. Elle est propre à toutes les grandes traditions religieuses et même à l'humanisme athée.

Or, je tiens à vous signaler que les rodéos ne participent aucunement de cette sagesse. Je trouve pour le moins déplorable, par ailleurs, qu'une partie des taxes et des impôts que je paie serve à l'organisation de ces séances de torture lors de votre festival.

Vous savez sans doute que l'on attache les testicules des chevaux et des taureaux lors de ces rodéos pour les rendre hors d'eux-mêmes. On leur sert des décharges électriques dans les parties génitales et, hop! voilà un farouche cow-boy sur le dos de la pauvre bête devant des tas de gens qui s'amusent comme si l'on arrachait les ailes des mouches au milieu de la piste...

Vous ne trouvez pas que c'est inhumain, barbare et cruel?

J'apprécierais une réponse de votre part à ce sujet. J'aime la musique western, écoute Johnny Cash régulièrement et en joue même sur ma guitare. Je vous encourage à poursuivre ce beau festival, cet hommage à la musique que j'aime.

Néanmoins je déplore que l'argent de mes taxes et mes impôts servent à faire souffrir inutilement les chevaux et les taureaux, voire les veaux ou les cochons. Cela m'agace que ce genre d'événement soit financé par l'État. Je me sentirais lâche de ne pas vous le dire alors que je sais d'avance que des tas d'animaux vont souffrir à St-Tite, du 10 au 19 septembre prochains.

Récemment, la Catalogne a mis fin aux corridas. Le gouvernement de la Catalogne a voté une loi qui me semble sage et humaine.

Le western peut se passer des rodéos aussi bien que moi, en tant que métis d'ascendance algonquine, je me passe volontiers des scalps.

Je suis loin d'être hypersensible. Je mange même de la viande. Mais la cruauté n'a aucune raison d'intervenir dans la vie, à partir du moment où nous savons qu'il est malsain d'arracher les ailes des mouches ou bien d'attacher les testicules des martyres du rodéo.

Vous seriez gentils de retirer le rodéo de la programmation de votre festival.

Recevez, Mesdames, Messieurs, mes salutations et remerciements pour l'intérêt que vous portez à ce que je crois être de l'humanité face à nos amies les bêtes.

Gaétan Bouchard

***

NON AU RODÉO!

Faites comme moi, si vous trouvez que c'est cruel. Envoyez une lettre aux organisateurs du Festival Western de St-Tite!

Leur courriel: info@festivalwestern.com