vendredi 19 avril 2019

Parce que le Québec n'est pas la Chine


Résultats de recherche d'images pour « camps de rééducation »La Chine appuie le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault.


Cette même Chine qui envoie des millions de Ouïghours musulmans dans des camps de rééducation.

Cela devrait nous inquiéter et nous servir de leçon.

Le projet de loi 21 portant sur le port des signes religieux est à l'image des pires fantasmes des commissaires du peuple qui ont mené à la répression non seulement des religions mais aussi des individus qui avaient le malheur d'affirmer leur foi.

Est-il encore utile de rappeler que le Canada n'est pas la Chine et que notre pays a ratifié la Déclaration universelle des droits de l'homme. C'était en 1948, à la sortie de la Seconde guerre mondiale.

«Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.»

Se pourrait-il que le gouvernement Legault erre en sagesse lorsqu'il branche son agenda politique sur les sondages et fumisteries du quotidien le plus islamophobe d'Amérique du Nord? Le rapport Bouchard-Taylor avait mis le doigt sur le Journal de Montréal pour rappeler que la supposée crise dite des accommodements raisonnables provenait en grande partie de l'amplification provoquée par ce quotidien pour servir sa propre cause.

Est-ce que le gouvernement Legault va fonder son interprétation des droits civiques sur la sagesse du Journal de Montréal ou bien de quelque publication comme The National Enquirer?

Ce projet de loi n'aboutira pas.

Il n'a aucune raison d'être.

Il témoigne de l'amateurisme juridique et de la démagogie crasse de ce gouvernement.

La Chine peut continuer à l'applaudir sans moi.

En tant que Québécois, je soutiens la Charte québécoise des droits et libertés ainsi que l'État de droit.

La Cour suprême du Canada, plus haut tribunal du pays qui est encore le nôtre, a statué en 1996 qu'un officier de la Gendarmerie royale du Canada pouvait porter le turban sikh. Cette décision a bien sûr force de loi. Il sera difficile de démolir la loi et d'y revenir. Comme c'est le cas de l'abolition de la peine de mort ou bien du droit à l'avortement.

Le recours à la clause nonobstant n'est valide que pour cinq ans et encore cette loi devrait-elle trouver sa légitimité devant nos propres tribunaux québécois puisque la Charte québécoise des droits et libertés est tout aussi implicite que celle du Canada au chapitre de la discrimination fondée sur l'appartenance religieuse.

Donc, ça n'ira pas très loin.

Le gouvernement Legault doit déjà envisager sa défaite et trouver un autre truc que le nationalisme primaire et l'islamophobie afin de provoquer des gestes de rupture avec le Canada et l'État de droit.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.