mardi 20 septembre 2011

Icitte Rex!!!

Zèbre alias Benoît Langevin est un petit bonhomme dans la vingtaine qui a les sourcils en accents circonflexes, comme s'il était toujours préoccupé. C'est sans compter que son visage se fige dans une expression d'envie de chier sous sa calotte de baseball placée de côté comme le faisaient les petits chenapans de la série télé Little Rascals.

Ils avaient cinq ou six ans, les Little Rascals. Zèbre en est presque à cinq fois cet âge. De plus, il a toujours une cigarette qui pend aux commissures de ses lèvres. Et, enfin, Zèbre sacre beaucoup.

Il sacre beaucoup après son chien cela dit, un pitbull, comme de raison, qui semble avoir été dressé pour tuer.

Son chien s'appelle Rex.

-Icitte Rex tabarnak! qu'il gueule tout le temps, Zèbre.

Au lieu de le tenir en laisse, comme la loi l'exige, Zèbre préfère gueuler après son chien. Tout citoyen lui cède le passage dans le parc Émile-Nelligan. Personne n'appelle les flics pour leur dire qu'il y a un pitbull en liberté dans le parc, un parc qui n'est plus fréquentable à force d'y voir des pitbulls courir après les jambes de tout un chacun en toute impunité.

Zèbre s'en calisse. C'est la faute de la société s'il a une gueule de con, les sourcils en accents circonflexes et la calotte de travers.

Ce qui fait qu'il ne ramasse pas plus la marde de son pitbull. Son pitbull chie partout dans le parc et personne ne dit rien, jamais.

-Enwèye icitte Rex mon sacrament! qu'il gueule encore, Zèbre. M'en va's t'en crisser une su' l'museau mon tabarnak! Grrr!!! Saint-Chrême!!! Icitte Rex!!!

C'est vraiment un hostie d'plein d'marde qui fait chier tout le quartier, Zèbre.

Mais hier, il a pogné son deux minutes quand il s'est mis à taguer son nickname sur la maison de Jos Tremblay avec sa bombe de peinture en aérosol. Il n'a même pas eu le temps de se rendre au deuxième E de son nick. Il a seulement pu écrire Zebr...

Tremblay est sorti avec un batte de baseball, comme de raison, pis il a snappé le pitbull de Zèbre, la canne de peinture et presque Zèbre en plein face.

Zèbre s'est enfui avant d'y perdre toutes ses dents.

Et on ne l'a plus revu dans le quartier.

Il est parti faire chier du monde ailleurs, dans un autre quartier.

Comme quoi tous les trous de cul finissent toujours par trouver l'homme qu'il faut pour les remettre à leur fucking place. Du moins à Twois-Wivièwes.