jeudi 14 juillet 2011

La Marseillaise

C'est aujourd'hui la Fête nationale française. On croit, à tort, que le 14 juillet a été retenu pour commémorer la prise de la Bastille. Eh bien non! La Fête fait plutôt référence au 14 juillet 1790, à la Fête de la fédération sur les Champs de Mars, soulignant l'unification de la France et aussi la monarchie constitutionnelle...

On doit La Marseillaise à un officier français, Claude Joseph Rouget de Lisle, qui fût incarcéré sous la Première République pour s'être opposé à l'exécution du roi Louis XVI. Sa carrière de poète et d'auteur dramatique fût désastreuse. L'histoire n'a retenu de lui que La Marseillaise, chant révolutionnaire par excellence, traduit en des tas de langues, chanté autant par des prisonniers dans les camps de concentration nazis que sur la place Tien An Men par des étudiants contestant la dictature des bureaucrates chinois.

On ne se rappelle plus de sa chanson Vive le Roi! écrite quelques années plus tard...

Bref, le chant révolutionnaire le plus célèbre du monde a été écrit par un modéré qui était en faveur de la monarchie constitutionnelle...

Serge Gainsbourg a produit une version reggae de La Marseillaise qui souleva la colère des ultranationalistes français à l'époque. C'est cette version que je veux partager avec vous en ce jour bénit des Français. La Marseillaise des métèques, qui rappelle que la France n'est pas constituée que de cocoricos. La Marseillaise de Gainsbourg, qui fait plus honneur à notre Vieille France que tous ces cochons qui veulent sortir du pays les immigrés, voire les chanteurs et chanteuses québécois.

Bonne fête à tous les Français de corps et de coeur.

***

Version officielle de La Marseillaise ici.