mardi 9 juin 2015

Qu'est-ce que l'anarchie?

Qu'est-ce que l'anarchie? La réponse n'est jamais simple lorsqu'on la pose à un anarchiste. Elle est plus directe lorsqu'on la pose à l'homme dit ordinaire.

Pour le commun des mortels, l'homme est un loup pour l'homme. Il faut toujours un peu douter de lui. On peut craindre l'ours, le lion ou le guépard. On en rencontrera peu sur notre route. Par contre, il est probable que nous ayons à faire face à des êtres humains tout au cours de notre vie. Ce qui fait de cet animal une menace constante contre laquelle il faut savoir se préserver.

Pour illustrer ce propos, avançons l'hypothèse que l'anarchie s'est installée dans un quartier populaire doté d'un dépanneur où l'on peut se procurer des billets de loterie pour rêver d'un avenir meilleur.

La police ne s'aventure plus dans ce quartier depuis que tout le monde se tire dessus en guise de réponse à la question "qu'est-ce que l'anarchie?"...

Comme l'anarchie est pure et simple dans ce coin-là, on ne réussit jamais à réunir des personnes en vue de former un comité pour décider quoi faire de ceci ou cela. Ce qui fait que tout le monde s'autoproclame le pouvoir populaire pour faire sa loi. Toutes les raisons sont valables pour se péter la gueule les uns les autres.

Untel vole untel en disant qu'il est trop riche ou trop menteur. Celui qui s'est fait voler se trouve des types un peu louches pour obtenir réparation en volant d'autres types qu'il soupçonne d'être voleurs tout autant que lui-même. Tout le monde crève de faim, évidemment, puisque tout le monde se fout de tout le monde.

Le crime n'existe plus puisque c'est une invention des riches. Donc, tout est permis, dont les sacrifices humains, le viol et les patates frites dans l'huile WD-40.

Au bout d'un temps, les plus forts s'organisent pour assurer la protection de leurs biens et finissent même par vendre cette protection moyennant rémunération. Du coup, c'est la fin de l'anarchie. L'ordre revient, Les voleurs non-autorisés se font péter la gueule en sang. Idem pour les violeurs et les sorciers. Les seuls qui peuvent commettre des crimes sans être sanctionnés font maintenant partie du nouveau comité de salut public. 

La paix et la tranquillité reviennent, parce que bien malin celui qui voudrait faire le fier à bras avec les nouveaux mongols au pouvoir.

Au bout d'un temps, on rétablit un semblant d'élections, comme dans le bon vieux temps, pour créer l'illusion d'un pouvoir partagé par tous, alors qu'on sait très bien que ce pouvoir-là, de tout temps, s'appelle au plus fort la poche.

La même bande de bandits se fait constamment réélire. On se souvient encore du temps où le quartier était à feu et à sang et l'on finit par se dire qu'il faut de la merde pour diriger de la merde.

Y'a-t-il une morale à se mettre sous la dent? Je n'en sais trop rien. Depuis que le monde est monde tout est plus ou moins immonde et immondices.

L'espoir, ce truc que l'on vivra pendant deux ou trois heures dans une vie, viendra nous taquiner de temps à autres.

Qu'est-ce que l'anarchie? nous demanderons-nous pour rien. C'est le chaos, l'anarchie. Ce chaos de tous les jours, tous les temps et toutes les sauces. L'anarchie n'appartient à personne, même pas aux anarchistes. C'est l'essence même de l'univers. La terre n'est pas parfaitement ronde et le soleil nous crache toutes sortes d'impuretés en pleine gueule. Les étoiles ne font pas mieux. La vie est vache. Et encore que les vaches ruminent pour mieux digérer. Comme quoi l'herbe même n'est jamais épargnée.