mercredi 3 août 2011

La vie foisonne en sacrament l'été

La vie foisonne en sacrament l'été. C'est tellement banal de le dire que j'en ai presque honte. Il y a pourtant quelque chose comme une illumination dans l'énonciation de banalités. Permettez-moi de le croire pour me disculpter de toute vacuité ce matin.

Dehors dans ma cour à cinq heures du matin, je vois déjà des tas d'insectes s'agiter en tous sens, au sol comme dans les airs. N'est-ce pas que la vie foisonne, hein?

De drôles d'oiseaux s'en nourrissent au passage. Glob! Glob! Et ils en gobent vingt pourcent, la part du vendeur dans toute entreprise raisonnable.

Et puis il y a toujours le Matou et Grisoune, deux chats de ruelle qui n'ont pas toujours besoin de ma bouffe à chats quand ils ont des pigeons plein la gueule.

Je leur laisse un petit bol d'eau rien que pour eux. Et je sors la bouffe seulement quand ils miaulent après moi et me font les yeux attendris du Chat Botté dans Shrek. Si je laissais la bouffe dehors en tous temps il y aurait des montagnes de mouches dessus. Le Chat Botté n'en voudrait pas. Pas plus que Matou et Grisoune.

C'est plein de vie l'été. Il y a tellement de sortes de plantes dans une simple arrière-cour de Trois-Rivières que j'en perds mon latin. Du trèfle, bien sûr. Des fraisiers sauvages. De l'herbe à puces. Du pissenlit. De la fausse rhubarbe. De l'herbe du diable. Des iris. Des longs fouettes qu'on appelle des minous, à cause de leur chatoiement de couleur blé. Des champignons. Et puis des arbres. Des cyprès. Des ormes. Des érables. Des hêtres. Des fourmis et des fourmilières. Des vers de terre. Des larves. Des chenilles. Des bactéries. Des papillons. La vie foisonne l'été sacrament!

Puis l'hiver viendra, comme toujours je le souhaite.

Toute cette vie sera cachée sous un blanc manteau de neige.

La plupart des oiseaux migreront vers des cieux plus tièdes.

Il ne restera que nous, le gros singe nu, l'homme du Nord qui se promène dans la toundra avec ses oripeaux et ses fourrures, quand la vie semble avoir quitté la terre entière.