jeudi 8 juin 2017

C'est beau de l'air

Je marche souvent avec des écouteurs dans les oreilles l'hiver. En plus de me protéger un peu du froid cela me permet de mieux résister aux rigueurs du climat. La musique adoucit les moeurs et rend aussi l'esprit plus léger.

Dès que le printemps arrive, j'abandonne mes écouteurs.

Je trouve mon ravissement dans le chant des oiseaux.

Aucun son produit par l'humain ne surpasse celui des descendants directs des dinosaures.

J'écoute chanter les merles, les pigeons et les hirondelles en rêvassant.

Mes yeux fixent les herbes folles, les fleurs, le feuillage des arbres.

Je suis repus de beauté.

J'abandonnerais tout pour m'étendre sur le sol, un brin d'herbe aux commissures des lèvres, à regarder le ciel et les nuages...