samedi 11 décembre 2010

Trois heures trente-six du matin

La ville est calme à trois heures trente-six du matin. Surtout quand il fait froid. Les oiseaux de nuit cherchent la chaleur. Les rues sont désertes.

Les lumières de la ville confèrent une étrange coloration à une nuit polaire où la neige et les nuages semblent emprisonner les photons. C'est un jaune tamisé. Avec un genre de blanc bleuté.

C'est calme comme le fantasme d'une nuit de Noël. C'est jaune comme une nativité. C'est cool.