lundi 21 mai 2018

Henri Riri Richer n'aime rien

Henri n'a aucune passion et ne comprend pas que les autres en aient une ou deux de plus que lui. Il aime, bien sûr, la tarte aux pommes et donnerait une cote de 10 sur 10 pour le film Il danse avec les loups. Pas à cause des loups. Mais à cause des images des Plaines de l'Ouest. Il n'y est jamais allé et il trouve ça beau. D'ailleurs, il ne pourrait pas vous nommer un seul acteur de ce film. Et encore moins le film. Il décrit le film et on doit le deviner si vous voyez ce que je veux dire.

Parle, parle, jase, jase et j'en oublie de vous présenter Henri, cet homme sans passion.

Difficile de présenter un summum de néant.

Il pourrait passer pour n'importe qui, Henri, avec ses cheveux courts bruns et son menton normal. Une petite bedaine de bière, comme tout le monde. Ni grand, ni petit. Propriétaire d'un petit commerce de bouts de tuyaux qui lui permet de joindre les deux bouts. Ni riche, ni pauvre. Pas d'enfants. Ni d'épouse. Hétérosexuel oublié dans un garde-robe. Seul mais pas vraiment l'envie de l'être. Pas très propre de sa personne mais ça ne paraît pas trop une fois que les pantalons sont relevés.
Voilà Henri. Henri Richer. Qu'on appelait Riri à l'école. Et qu'on n'appelle jamais depuis. Son téléphone ne sonne que pour ses affaires. Et encore.

Vous vous dites que ça ne se peut pas un gars sans passion, quelqu'un qui ne s'intéresse à rien, même pas à son travail.

Eh bien, pourquoi devrions-nous douter de la sincérité de Henri Riri Richer, hein?

Je le crois sur parole.

Il a bien quelques biens. Comme tout le monde. Mais au fin fond de lui-même: il n'a rien.

C'est lui-même qui le dit.

-J'ai rien. J'aime rien. J'suis rien. J'veux rien.

Ça ne l'empêche pas de vivre. Même le suicide ça ne lui dit rien.

Alors il continue, un jour à la fois, sans espérance, sans but, sans projection.

L'idée de la gloire ne lui a jamais frôlé l'esprit.

Il a abdiqué de tout après que la première fille ait refusé son invitation à danser lors du bal des étudiants en secondaire 5.

Il aurait pu se saouler. Détruire une auto. Escalader l'Everest. Manger de la crème glacée.

Mais ce n'étais pas dans la nature de Henri que d'être excessif.

Alors, il ne fit rien et se jura de ne plus jamais inviter une fille à danser, lors d'un bal ou n'importe quand.

Il finit par se trouver un moyen pour survivre.

Aime-t-il son atelier de bouts de tuyaux?

Non.

Mais ça ne fait rien.

Il n'aime rien.

Ça ou autre chose: c'est pareil.

Riri ne rigole pas avec la vie.

Il est plate en hostie.

Il le sait.

Et ça l'indiffère.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.