jeudi 15 février 2018

Je me crisse des Jeux Olympiques

Je dois réécrire ce billet qui s'est perdu précédemment en testant certains trucs sur Blogger.

Reprenons...

GB

***

Je déteste les Jeux Olympiques, qu'ils soient d'hiver ou d'été.

J'aime marché, faire du vélo et nager.

Mais je n'éprouve aucun plaisir à regarder quelqu'un en train de marcher, nager ou courir après un ballon.

Les sports sont faits pour la pratique, pas pour le spectacle.

Paralyser la télé et les journaux pendant deux semaines, seulement pour nous montrer ces Jeux, cela relève de la pure bêtise. D'autant plus que je parierais que plus de 80% des téléspectateurs du monde entier n'aiment pas les Jeux Olympiques. Les seuls qui aiment les JO sont les politiciens et les journalistes qui se font payer des voyages avec prébendes et per diem en Corée du Sud. Les autres sont ceux qui accordent de l'importance aux niaiseries des drapeaux, des politiciens et des commentateurs sportifs.

De plus, ces JO sont extrêmement coûteux. Parlez-en aux Brésiliens. Ou bien aux Québécois qui paient encore pour le stade et les installations olympiques de 1976.

D'aucuns me reprocheront ceci ou cela.

Je ne leur reprocherai rien.

Seulement de ne pas comprendre qu'un homme comme moi peut se crisser totalement des Jeux Olympiques, du hockey télévisé et autres spectacles de la mi-temps du Superbowl.

Je n'en ai rien à crisser, effectivement.

Je n'ai jamais aimé et je n'aimerai jamais ça.


1 commentaire:

  1. Le sport , comme les arts ou la pensée , sont des plaisirs à partager - faibles ou forts - quand ils sont faits pour grandir l ' égo , ils sont chiants -

    RépondreEffacer