lundi 12 février 2018

Flavien est dans les patates

Flavien est un monomaniaque. Tout son monde tourne autour d'une seule chose: les patates.

D'autres auraient choisi la politique, la musique, les bibelots, les casse-têtes...

Flavien a plutôt choisi les patates.

Cultive-t-il des patates? Pas du tout. Il a toujours vécu en ville et n'a jamais mis le pied sur une ferme, sinon pour pisser.

Pourquoi les patates? Je n'en sais rien. Sinon que personne ne semblait s'intéresser aux patates. La place était libre et Flavien l'a occupée. Il est devenu, qu'on le veuille ou pas, le roi de la patate.

C'est donc qu'il est restaurateur? Non. Flavien ne travaille pas. Et il ne cuisine jamais.

Il achète de la poutine, comme tout le monde, sans en faire une maladie.

Mais il n'en abuse même pas.

Sa passion pour les patates est désintéressée. C'est une passion noble. Comme celle qu'éprouve l'apiculteur pour le monde des abeilles. Sauf que Flavien ne produit ni miel ni vodka avec les patates.

Pourtant, il peut vous parler de l'agriculture maya, des 326 variétés de patates, de la scopolamine (poison toxique) que contiennent ses germes, de l'histoire de la réception de la patate en Europe, de la patate qui avait sauvé les Russes de la famine au 18e siècle, de la patate que oui, patate que non...

De plus, il collectionne des figurines du genre Monsieur et Madame Patate. Il y a aussi grand-papa Patate et bébé Patate...

Patate, patate, patate...

Et vous ne savez toujours pas à quoi ressemble Flavien, hein?

Eh bien il ressemble à tout sauf à une patate.

Peut-être qu'il a une tête d'asperge.

Un air de potiron mou.

Un dos en farine de sarrasin.

Mais pas du tout un air de patate.

Pourtant... Je sais.

Flavien est dans les patates.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.