jeudi 14 janvier 2016

Murielle Merseault a les cheveux doux et soyeux

Je suis loin d'être un exemple à suivre et pourtant il se trouve trop d'aimables personnes pour entretenir cette fausse idée que je sois un sage. Je ne sais pas d'où ça leur vient. Comme disait Cioran à ses admirateurs: je ne suis qu'un plaisantin.

Il se trouve fort heureusement des tas de gens pour prétendre que je ne sois pas un sage et encore moins un plaisantin. Ils pourraient même dire que je sois un idiot ou, pire encore, qu'ils ne savent pas qui c'est Gaétan Bouchard...

Cela dit, je ne m'empêche pas de jouer au moraliste quand cela me vient à l'esprit. Pour dire vrai, je me sens plus d'affinités avec les conteurs qu'avec les curés. Je suis plus près de Ti-Ben, mon conteur préféré, que je ne le suis de l'évêque de Rome ou autres élégants masturbateurs frénétiques.

Pourtant, il y a toujours l'ombre d'une petite morale derrière mes contes et fabliaux. Est-ce un effet littéraire ou bien un sentiment qui m'est intrinsèque? Je n'en sais rien. Il faudrait que je me connaisse encore mieux moi-même. C'est que je suis loin d'en avoir fini avec mes confessions et autres concessions à ma bêtise.

***

Cette longue introduction m'amène à vous parler de Murielle Merseault, une dame que je connais fort peu mais de qui je retiens une leçon que je vous sers ici pour vous donner mauvaise conscience.

Mureille Merseault est une femme qui sent bon parce qu'elle se lave et se parfume finement, sans excès. Elle a les cheveux doux et soyeux même si je n'y ai jamais touchés. Elle doit se teindre en blond parce que ses sourcils sont trop foncés pour sa coiffure platine. Elle a aussi les dents blanches et très droites, trop éclatantes pour que ça ne soit pas un dentier, mais bon qui s'en soucie, hein?

Pour le reste, elle gagne bien sa vie, a une belle maison, une belle voiture, un bon mari, de beaux enfants, une belle piscine, un beau spa, un chalet, un lave-vaisselle, un broyeur à déchets et peut s'offrir plusieurs voyages dans le Sud ainsi que des années sabbatiques à répétition.

Murielle gère sa vie au doigt et à la règle. Rien ne dépasse jamais. Tout est pensé, soupesé et budgété.

Pour se détendre, elle intervient sur les médias sociaux pour rappeler à tout un chacun comment elle est belle, bonne et bien avisée en toutes circonstances.

Murielle est pareille dans la vraie vie. Elle rappelle constamment aux uns et aux autres qu'ils ne sont pas tenus d'être pauvres, laids et confinés dans la misère ou la maladie. C'est une optimiste, une pro-active, une vraie de vraie.

Elle connaît tous les proverbes qui rappellent à l'humanité qu'on peut y arriver et qu'il n'y a qu'aux paresseux que reviennent toutes les infortunes de ce monde.

Hier, apprenant qu'on avait fermé un centre de désintoxication, faute de financement de l'État, elle ne manquait pas de rappeler à tout un chacun qu'elle ne se drogue pas et qu'elle ne boit jamais.

-Je n'ai pas à payer pour ceux qui boivent et se droguent! qu'elle disait. Moi je mange santé et je ne bois que des boissons saines. Pourquoi devrais-je payer pour ceux qui s'empoisonnent? Pourquoi devrais-je payer la thérapie des voleurs et des bandits? Qu'on leur fasse casser de la roche et construire des routes!

Évidemment, elle ramenait tout vers elle. Les autres n'existaient qu'à travers sa propre expérience existentielle. Se drogue-t-elle? Non. Boit-elle? Non. A-t-elle perdu la garde de ses enfants? Non. L'a-t-on déjà violé? Non. Est-elle victime d'inceste? Non. Alors pourquoi tous ces gens se plaignent-ils alors qu'elle est un exemple vivant de talent et de réussite? Pourquoi se laissent-ils violer? Pourquoi laissent-ils la pauvreté entrer dans leur demeure? C'est qu'ils le font exprès!

Murielle Merseault vote libéral, évidemment.

Elle n'a que de bons mots pour l'austérité et ne voit rien de mal à ce que notre Premier ministre ait été grassement payé par l'Arabie Saoudite, un pays sanguinaire qui fait partie des pires dictatures de la planète en plus de financer le terrorisme international.

-Il n'y a que les jaloux pour dire qu'on ne doit pas faire de l'argent!

Quand on lui dit que les banquiers sont des bandits et des scélérats, elle nous rappelle aussi qu'elle a toujours bien payé ses dettes et qu'elle ne doit rien à personne.

Quand on lui dit qu'on paie trop d'impôts, elle vous dit de vous payer les services d'un bon comptable qui connaît tous les trucs pour que les bourgeois ne paient jamais un sou et laissent aux gens moyens le fardeau de se faire plumer par l'État.

Vous n'aurez jamais raison avec Murielle Merseault parce que vous n'êtes pas aussi belle, aussi bonne et aussi prospère qu'elle ne l'est elle-même. Sa réussite lui donne le droit de vous regarder avec condescendance en méprisant vos mauvaises odeurs de cigarette et d'alcool frelaté.

Vous puez tous un peu au nez de Murielle.

Murielle Merseault sent toujours très bon. Et ses cheveux sont doux et soyeux...

2 commentaires:

monde indien a dit...

Je ne participe pas à tous tes commentaires ... Je t ' en demande pardon -
Tu dis : " Il faudrait que je me connaisse encore mieux moi-même. " -
C ' est un vieux délire que de croire qu ' il faille d " abord " se connaître soi-m^me avant que de connaître les autres -
Vieux délire qui date de l ' hindouisme ; du bouddhisme ; et de la Grèce : connais-toi toi-m^me !
Idée très largement relayée par les philosophies hippies -
Pourtant il y a ici beaucoup d ' erreur -
Nous n ' avons pas à porter moins de crédit au jugement que nous portons à l ' autre , qu ' à celui , sans complaisance , que nous nous portons à nous-m^me -
C ' est le propre de tout être existant d ' exister autant par ce que l ' autre lui donne de vie , que par ce ce qu ' il/elle est lui/elle m^me .
Nous n ' avons pas + à nous connaître nous-m^me que de connaître l ' autre -
Axé !

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: Manière judéo-chrétienne de dire... Je regarde la poutre qui traverse mon oeil avant que de regarder la paille dans l'oeil du voisin... On ne pourra pas me reprocher ensuite de ne pas savoir rire de moi-même! (Je suis rusé comme un renard... Hum... Ouep!)