vendredi 8 janvier 2016

La pétillante Sheila et ses selfies de marde

Sheila était forte sur les autoportraits. Elle passait son temps à se photographier pour nourrir sa page Facebook. On pouvait la voir sous toutes ses coutures. Sheila le matin avec les cheveux dépeignés. Sheila le midi devant son repas pris à tel ou tel restaurant. Sheila en tenue de soirée. Sheila en tenue coquine. Sheila en train de chier...

Évidemment, elle était fortement médicamentée pour contrôler les troubles de sa personnalité qui lui faisaient faire de l'hyperventilation.

Sheila avait une opinion sur tout mais disait surtout des choses insignifiantes qu'elles tenaient pour des perles.

Elle aurait pu être belle si elle n'avait pas été aussi conne. Elle avait tout pour plaire à un producteur de films pornos mais surestimait largement son charme ainsi que sa libido. Elle s'intéressait tellement à elle-même qu'elle s'attendait à ce que n'importe qui tombe à la renverse lorsqu'elle prenait sa célèbre pose d'actrice ratée. Elle n'avait que des mauvais mots à dire sur tous ses amants. Untel puait des pieds, l'autre puait de la gueule, l'autre était un maniaque sexuel... Bref, ils étaient tous des incapables et n'arrivaient pas à sa cheville de princesse.

Lorsque sa pauvre mère tomba malade, Sheila se rendit d'abord chez sa coiffeuse pour se faire teindre en noir. Puis, se souvenant que sa maman était à l'article de la mort, elle confia à tous ses amis Facebook qu'elle souffrait beaucoup trop pour lui parler ou bien pour aller la voir.

-La maladie me fait mal en-dedans... J'suis trop sensible... Je bloque... Je ne sais pas quoi dire... C'est pour ça que je ne l'ai pas appelée et que je ne suis pas allée la voir... Le simple fait de penser à sa maladie me rend anxieuse... J'ai pris rendez-vous avec mon thérapeute pour qu'il augmente ma médication... Il m'a dit de ne pas regarder les bulletins de nouvelles et d'aller dans le Sud pour prendre des bains de soleil...

Ses amants, dont son chum officiel, Jean-Luc, le roi des cocus, approuvèrent tous ses choix comme d'habitude.

-Tu dois protéger ta belle sensibilité ma belle, lui avait dit Jean-Luc en espérant qu'elle n'aurait pas mal à la tête ce soir-là et qu'ils pourraient presque faire l'amour ensemble comme c'était rarement arrivé.

Ce soir-là, Jean-Luc dut se faire un noeud dedans comme on dit. Prétextant qu'elle avait besoin de se recentrer sur elle-même, Sheila se pomponna pendant deux ou trois heures pour aller à un party de filles. Évidemment, elle mentait encore. Elle se retrouva dans les bras de Gino Casgrain, un gars qui a une belle Porsche et qui lui a payé le resto, les drinks, la chambre d'hôtel, la dope et tout le reste. Comme tous les autres, Gino s'est fait un noeud dedans lui aussi, se disant que la prochaine fois serait sans doute la bonne.

La maman de Sheila est morte ce soir-là, comme si elle cherchait à faire de la peine à sa fifille si sensible...

Sheila en voulait à sa mère de n'avoir penser qu'à elle.

-Elle meurt quand tout allait si bien dans ma vie et qu'enfin je trouvais mon calme! Mais non! Il fallait qu'elle attire l'attention sur elle... Je n'ai même pas de quoi de convenable à porter pour les funérailles! Je vais devoir emprunter à Gino...

Elle emprunta à Gino. Un emprunt qui signifiait un don en échange de rien, comme d'habitude.

Aux funérailles, Sheila pleurait comme une Madeleine et hurlait sa peine pour bien se faire entendre de tout un chacun.

-J'ai pas pu aller la voir pendant sa maladie! Bouhouhou snifsnif! J'étais trop occupée! Je suis trop sensible pour voir souffrir ceux que j'aime! Bouhouhou!!!

-Voyons Sheila, ma petite lapine, il faut que tu te reposes... lui susurrait Jean-Luc.

-Oui tu as raison mon lapin... Ce soir je vais faire une sortie avec les filles pour me remettre les esprits en place... Je souffre le martyre! Bouhouhou snifsnif!

Le soir même, évidemment, Sheila était avec Marco Gagnon, alias Cro-Magnon, le gars qui a une compagnie de transport. Elle prit quelques selfies d'elle-même mais hésita à les placer sur Facebook parce que Cro-Magnon était à ses côtés à lui rentrer sa langue dans les oreilles.

Elle publia quelques belles citations de croissance personnelle sur sa page Facebook.

Et tous ses amis Facebook se fendirent la gueule pour la réconforter de ceci ou cela.




1 commentaire:

Misko a dit...

Jean-Cule et Shila forment le couple parfait...Ils semblent faits l'un pour l'autre.