dimanche 8 novembre 2009

20E ANNIVERSAIRE DE LA CHUTE DU MUR DE BERLIN: UNE VICTOIRE DU CAMP DE LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE


Ça fera vingt ans demain que le Mur de Berlin s'est effondré sous le poids incontrôlable de la désobéissance civile.

Des tas de gens ordinaires sont devenus des héros par un beau jour de novembre, le neuf novembre mil neuf cent quatre-vingt-neuf pour être plus précis.

Ils sont descendus dans la rue et ils se sont dits fuck les autorités et autres crétins communistes, nous allons faire une virée dans l'Ouest s'acheter des petites douceurs comme du savon et du dentifrice, nous pétons les plombs, nous faisons sauter le couvercle de la marmite, nous ridiculisons une fois pour toutes tous les fascismes, qu'ils soient de droite ou de gauche, qu'ils portent des faisceaux ou des faucilles.

Le pouvoir du peuple c'est ça: des gens ordinaires qui, par un beau jour, se disent fuck them. Qu'i' mangent d'la marde. On fait lever le Mur. On le calice à terre.

Et on hurle de joie. On fait le signe V for Victory avec l'index et le majeur. Et on s'achète des tas de tubes de dentifrice, du savon et même des fruits frais en plein hiver, imaginez.

Les deux Allemagnes sont réunies. Wir betreten feuertrunken himlische von eligtum et c'est Beethoven et puis Schiller qui prennent leur revanche. La Neuvième retentit au neuvième jour de novembre dans toute l'Allemagne puis dans le monde entier. L'hymne à la joie. Les dictatures prennent ces années-là de solides coups de massues. Des tas de héros sortent de l'ombre, partout sur la planète, et les tyrans ont une vilaine gueule de bois.

Je rends hommage à ces millions de héros qui ont crissé à terre le Mur de Berlin.

Ces millions de gens ordinaires qui n'ont pas attendu un ordre ou bien suivi un plan organisé avant que de prendre la seule décision qui s'imposait: crisser à terre le Mur de Berlin.

***

Pour leur rendre hommage et résumer un peu, je vous propose ce petit reportage BD des plus fascinant. C'est l'oeuvre d'un certain Chapatte. Magnifique est le mot qui me vient en tête pour décrire ce petit bijou de documentaire. Technologiquement, il permet de faire plusieurs pas de géants à la BD dont le support est de plus en plus statique et permet toutes sortes d'insertions tant au niveau du son que de l'image. Magnifique. Oui. Magnifique.

2 commentaires: