mercredi 15 janvier 2014

Une tuque jaune, bleue et magique

Il est des histoires qui doivent être couchées sur le papier subito presto pour ne pas oublier ce que l'imagination a dessiné dans nos têtes. Il faut l'attraper quand c'est le temps, comme les moules ou les bigorneaux à la marée basse. Sinon tout sera submergé et il sera trop tard pour y revenir.

C'est comme pour le rêve. On se souvient de nos rêves dans les premières secondes de notre réveil. C'est le meilleur moment pour les noter. Ensuite, ils deviennent flous et se perdent sous d'épais bancs de brouillard.

Voilà pourquoi je dois vous raconter tout de suite l'histoire de Jonathan Pintendre.

Jonathan Pintendre porte une tuque jaune et bleue.

Il n'y a pas grand chose à rajouter à cette histoire, même pas une description physique ou bien un décor, puisque tout se concentre autour de cette tuque.

C'est une tuque magique. Elle fait coller les cheveux sur le front. Il n'y a jamais d'électricité statique dedans. Et vous savez pourquoi? Parce que c'est une tuque magique, oui, vous m'avez bien lu.

Bien sûr que c'est maigre comme histoire mais on s'ennuie parfois à tout raconter pour le simple plaisir de médire de nos congénères, tout aussi cons et ignorants que moi.

Maintenant que c'est dit, je peux aller me reposer.

Aucun commentaire: