jeudi 23 janvier 2014

Et que dire de plus, hein?

Bernardin Scrouniaf, que tout le monde connaît, disait que le monde est un endroit où il fait bon vivre tout autant qu'il y fait mal de mourir. Il disait vraiment n'importe quoi comme ça en le notant dans un calepin, affichant un air sentencieux qui justifiait son salaire de poète débordant de prébendes, de per diem et autres colifichets de Lard avec un grand L.

Il ne s'appelait pas vraiment Bernardin ni Scrouniaf. Il s'appelait plutôt Hermès Troisfoisgrand, ce qui ne faisait pas assez poétique à son goût et conservait selon lui ce parfum nauséabond d'un temps colonial.

Il était un gars plutôt laid mais il ne le faisait pas exprès. C'était une partie de son charme que de réciter des phrases de son cru devant tout un chacun en prenant l'air auguste du chimpanzé qui viendrait tout juste de tomber d'un arbre par excès de spleen.

Bernardin Scrouniaf était l'auteur hauteurisé de plus de six cent vingt-huit recueils de poésie tous aussi ennuyants les uns que les autres.

Et que dire de plus, hein?



Aucun commentaire: