mardi 7 janvier 2014

Le monde se parle l'hiver

Les gens se parlent par mauvais temps bien plus que par beau temps dans mon coin de pays.

Qu'il tombe des clous, de la pluie ou des grenouilles et voilà que tout un chacun s'adresse à vous comme s'il vous connaissait depuis toujours.

-C'est dur à prendre aujourd'hui c'te maudite marde blanche qui tombe du ciel! vous dira une madame d'un certain âge, cigarette au bec, que vous pourriez croiser au hasard d'une promenade dans les vieux quartiers de Trois-Rivières.

Elle vous ajoutera un bonne journée monsieur bien ressenti, sinon un salut manne. Si c'est un homme d'un certain âge il pourrait vous dire à peu près la même chose sur le même thème en ajoutant un salut coq si vous êtes un gaillard.

On dit salut coq de Sainte-Cécile au Rochon dans les milieux pauvres de Trois-Rivières d'où je proviens et desquels je suis fier comme un coq.

La plupart du temps, surtout s'il fait beau, tout le monde se foutra de ce que vous existiez ou non, dans la plus pure tradition urbaine de la civilisation  française. À moins que vous ne fréquentiez la cour des miracles, là où se trouvent les pauvres rieurs et autres désenchantés, vous ne trouverez personne à dix lieues à la ronde pour vous dire salut coq, bonjour, kwey ou bien gutten morgen mein herr.

-C'est dur à prendre aujourd'hui c'te maudit verglas! m'a encore redit hier soir une autre dame d'un certain âge avec des cheveux teints de la couleur du ketchup. C'est vous qui a raison de marcher sur les trottoirs avec vos bâtons de marche! On va toutte se casser 'a yeule sans ça... Bonne soirée m'sieur!

-Bonne soirée madame, que j'ai dit sans en rajouter plus puisque tous mes efforts étaient concentrés sur l'idée de tout faire pour ne pas me casser la margoulette.

Ce qui s'est tout de même produit.

J'ai pris une crisse de débarque tout près de la cathédrale.

Je marchais pourtant avec mes bâtons de marche rétractables à ressort dotés de piques ultrarésistantes. Je portais aux bottes mes caoutchoucs à grippes d'acier, ceux-là mêmes que Robbob m'a donné il y a deux ans. Cela ne m'a pas empêché de me planter.

Je vous rassure tout de suite, même si vous vous en crissez avec raison, je vais très bien. Même pas une foulure sinon une très légère ecchymose sur le genou droit. Je suis fait solide, que voulez-vous.

Cela fait partie de mon entraînement.

Nous ne sommes pas faits en chocolat.

Et l'hiver, au moins, le monde se parle.