mardi 21 janvier 2014

L'atteinte du calme et de la sérénité

L'atteinte du calme et de la sérénité est le plus important combat d'une vie.

Certains ne le savent pas encore. Ceux qui le savent croient qu'ils sont bienheureux de leur ignorance. Une fois que l'on part au combat pour la paix, on sombre dans toutes les contradictions.

Il demeure qu'il est pratiquement impossible pour une créature urbaine, voire une nature campagnarde, de trouver la quiétude.

Tout est une source de stress et même l'argent fait du bruit.

Prenons un homme du treizième siècle et foutons-le au beau milieu d'un carrefour giratoire aux heures de pointe. Il aurait certainement la peur de sa vie. Même les chevreuils ne se tiennent pas là tellement c'est infernal. L'homme moderne continue pourtant de circuler librement parmi les machines parce qu'il y place un orgueil déplacé qui l'écrase pour rien.

Le virage à droite sur feu rouge fait partie des aberrations de notre temps. Il prouve hors de tout doute que la vie d'un piéton ne tient qu'à un fil et que la politesse s'en va à vau-l'eau.

Si ce même piéton survit à sa folle promenade parmi les machines sur le sol glacé, eh bien d'autres ennuis l'attendront sûrement.

Il est possible que son voisin soit un gars qui ne sait pas qu'il doit atteindre lui aussi le calme et la sérénité. Ce qui fait que ce gars-là pourrait foutre le volume de son cinéma maison à un niveau où le cérumen bouille dans les oreilles. Comme les murs des logements sont en carton dans ce coin-là de la ville, le piéton pourrait piétiner dans son appartement en se crissant de grands coups de poing dans la paume de sa main, jurant d'aller décrocher la mâchoire du gars qui ne sait pas que l'on vit trop de stress de nos jours.

Tout ça pour dire que l'atteinte du calme et de la sérénité est le combat d'une vie.

J'ajouterai que l'on perdra beaucoup de batailles en cours de route tout simplement parce que nous sommes tous plus ou moins cons et pas trop fiables.

Voilà.