jeudi 13 octobre 2011

James Diamond, tallyman du lot de trappe R-23

James Diamond est un Cri, c'est-à-dire un Iyéyou, un «vrai humain».

C'est un bonhomme sympathique, toujours souriant. James vit comme si rien ne lui appartenait. Tout ce que l'on a peut-être perdu, volé ou repris, alors pourquoi s'en faire, hein? L'important c'est de se débrouiller. C'est-à-dire de trapper, chasser et pêcher.

On lui donnerait cinquante ans, James, mais il doit bien avoir quatre-vingts ans le petit père.

Il est encore tallyman du lot de trappe R-23, au Nord de Chisasibi, et chaque automne il part encore pour trois mois, tout fin seul, pour faire l'inventaire de sa «trapline». Il ne fait pas que chasser. Il compte aussi ses castors, ses caribous, ses orignaux, ses marmotes, ses outardes, ses dorés, ses esturgeons... James dresse l'inventaire de ses ressources comme d'autres font le ménage dans leur garde-manger. C'est son devoir, sa responsabilité d'Iyéyou depuis toujours: être le gardien des ressources, le protecteur des esprits de la forêt.

James prend un peu plus que ce qu'il a besoin pour manger. Les jeunes chassent moins de nos jours: une semaine en avril, une semaine en automne et encore... Aussi, quelqu'un doit bien penser à les nourrir.

James leur ramène donc toujours quelques bons morceaux lorsqu'il quitte son mitogan à l'approche du solstice d'hiver.

Il a toujours son bon vieux cibi dans son mitogan qui lui permet de demeurer en contact avec ses chums, Raymond, Gerald et George ainsi qu'avec Sarah, sa fille. Cependant James n'est pas un parleux. Il aime les sons de la forêt. Et Johnny Cash. Oui. Il écoute parfois Johnny Cash.

Et il marche, marche et marche. Pas de quatre roues, ni de deux roues. Seulement ses dieux vieilles pattes, comme son père, le père de son père et tous les autres depuis des temps immémoriaux.

Il triche un peu en utilisant le chopper de la réserve. James se fait dropper lui et son stock sur son campement principal. Il mange dans de la vaisselle propre et boit dans une tasse aux couleurs des Canadiens de Montréal.

Pour le reste, James est le tallyman. Le grand gardien des lieux. Iyéyou aux yeux du Grand Esprit. Protecteur des âmes de son lot de trappe R-23 qui s'animent sous les aurores boréales.

Wachiya, James... Wachiya...