mardi 8 septembre 2009

FUCK LE MOULIN À PAROLES! Hommage à feues les victimes du FLQ...

Je rends ici hommage aux victimes du FLQ.

Je me rappelle, entre autres, d'un certain O'Neil, agent de sécurité, père de famille, tué par une bombe posée par un type qui passe encore dans nos médias pour dire, de temps en temps, comment tuer un Anglais à coups de marteau... Un cinéaste célèbre l'accompagne parfois pour dénoncer les traîtres, les vendus et les ennemis du peuple qui chantent à Ottawa le 1er juillet... Et franchement, quand je pense à ce monsieur O'Neil, mort pour leur bêtise, je dis que ça prend des hosties de sans coeur pour oser en remettre.

Et ils en remettent. Les felquistes ont même eu des promotions. Ils n'ont rien regretté. Ils se croient encore au centre d'un putain de combat de libération alors qu'ils étaient bien plus près de la psyché de Marc Lépine que la plupart d'entre nous, abrutis qui n'oseraient pas tuer un homme pour une idée fixe.

Le nihilisme me pue au nez.

Et, heureusement, le Québec est en train de sortir peu à peu du nihilisme.

Il y a quelques soubresauts de nihilisme ici et là, au Moulin à Paroles entre autres. Mais la vie va refleurir. Et les brutes seront laissées de côté.

9 commentaires:

  1. Je te seconde Gaétan. Je ne me souvenais pas du nom du monsieur qui a été tué mais me souviens parfaitement par qui, celui que tu ne nommes pas mais que l’on reconnaît. Oui, le « marteau » à la main, toujours aussi fou à lier !!!! Et le cinéaste, de plus en plus faible, rumeur de cancer. Mais ça ne changera probablement pas son idée fixe, tant qu’il vivra.

    Une idée fixe, c’est ça. Et les 4 gars qui ont tué Laporte s’en sont sortis parce qu’ils ne se sont pas dénoncés entre eux. Que ce soit accidentel ou non, s’il n’avait pas été séquestré, ça ne serait pas arrivé! Et je ne dis pas ça parce que j’appréciais ce monsieur, j’suis objective, c’est tout.

    On se sort tranquillement du nihilisme mais la justice, c’est pas d’hier que ça fait dur ! Vincent Lacroix sera éditeur dans pas long ? Tu sais ce que je veux dire hen

    RépondreEffacer
  2. Et puis….

    On pourrait aussi les qualifier d’ «indépendants tristes» ces vieux de la vieille qui ont pris le crachoir et où tout ce qui ne correspond pas à leur idéologie est une calamité, une insulte à la «nâtion» et tout le tralala.

    C’est déprimant à la fin. Déjà, Duceppe a amorcé son discours archiconnu avec ses «pubs dénonciatrices et démonisantes» sur Harper et Ignatieff. Et dire que le peuple va le suivre et voter pour lui, c’est écrit (bin non, c’est les sondages). C'est à cause de lui si nous avons des gouvernements minoritaires. Ce n’est pas cool de penser ainsi, mais j’en suis là et lasse….

    RépondreEffacer
  3. Raymond Villeneuve est plutôt discret depuis un bout de temps, tout comme son mouvement, le Mouvement de Libération Nationale du Québec (MLNQ) qui n'existe plus vraiment et si ça peut te rassurer Gaétan, Villeneuve s'est également prononcé CONTRE la lecture du Manifeste lors du Moulin à Paroles.

    Mais bon, tout ça pour dire que je ne vois pas trop ce que Villeneuve et Falardeau viennent faire dans le présent débat puisque ni l'un ni l'autre ne seront présents lors de l'événement.

    RépondreEffacer
  4. Les deux sinistres individus que tu cites, Cioran, ne se sont pas prononcés contre la violence et la haine. L'un d'eux a encore du sang qui sèche sur ses mains. L'autre a un fils qui est meilleur cinéaste que lui.

    RépondreEffacer
  5. Speaking words of wisdom, let it be...

    RépondreEffacer
  6. Pour Villeneuve, je ne nie pas ça. D'ailleurs, je le connais très bien personnellement et effectivement, il n'a pas mis ses idées radicales de côté, bien que son discours soit beaucoup plus modéré qu'auparavant (l'histoire du marteau remonte quand même à plusieurs années) mais cela dit, je n'endosse bien sûr pas ce genre de propos.

    Pour Falardeau, je suis beaucoup plus ambivalent que toi par contre. Les mots ne m'ont jamais fait peur et toi non plus d'ailleurs. Ça lui arrive de dire des conneries mais ça ne se limite certainement pas qu'à ça. As-tu déjà vu ça Gaétan?

    http://www.youtube.com/watch?v=6bXjY_mMpmU

    Pas vraiment mon genre de musique en général mais le clip lui-même, ainsi que les paroles de Falardeau sont géniaux selon moi et je suis certain qu'il y a quelques trucs là-dedans avec lesquels tu es toi-même en accord.

    Mais bon, c'est un peu hors-contexte. Le seul point sur lequel je me questionnais dans ma première intervention, c'est de savoir pourquoi on abordait les cas de Villeneuve et Falardeau alors que ni l'un ni l'autre ne font partie des invités pour le Moulin à Paroles.

    RépondreEffacer
  7. Les fédéralistes voulaient célébrer la bataille des Plaines d'Abraham avec des guignols déguisés en soldats de l'ancien temps.

    Falardeau et compagnie ont menacé d'inciter le peuple à s'y présenter avec des bâtons de baseball et, pouf, d'un coup de bâton de baseball magique il y eut ... le Moulin à propagande.

    Ils n'ont rien à voir là-dedans...

    Bien sûr, bien sûr...

    RépondreEffacer
  8. Falardeau et "compagnie"? Tu veux sans doute parler de Patrick Bourgeois. Tu me permets d'en parler un peu? Je suis plutôt bien placé pour en débattre puisque je milite pour le RRQ, justement dirigé par Bourgeois.

    Premièrement, lorsque Falardeau disait vouloir lancer des roches, il n'en est pas à sa première déclaration de la sorte. Il a toujours eu ce genre de discours alors je ne vois pas pourquoi on prend tout à coup ses propos au sérieux.

    En ce qui concerne le RRQ (et Patrick Bourgeois lui-même), nous n'avons jamais préconisé la violence lors de la manifestation que l'on prévoyait si l'événement avait eu lieu. Par contre, comme nous l'avons dit à ce moment-là, nous étions déterminés à avoir recours à la "désobéissance civile". En d'autres mots, nous aurions fait un "sit-in" lors de l'événement, notre manière de ne pas accepter cette aberration telle que la Commission des Champs de Batailles Nationaux (CCBN) l'envisageait.

    Les raisons? D'abord, nous n'étions pas contre la reconstitution elle-même mais bien contre le fait qu'une bonne partie de la programmation se voulait festive et humoristique. Or, pour le RRQ et bien d'autres, il était important de souligner 1759 d'une manière plus "sobre" portant sur la réflexion. En ce sens, le projet du Moulin à Paroles s'inscrit on ne peut mieux dans cette manière de voir les choses.

    Des événements capitaux et tragiques de notre histoire comme la Conquête, on ne peut souligner ça par l'humour et la dérision, par un insignifiant "party" de touriste. Imagine Gaétan, si nous soulignions de cette manière certains moments noirs des Améridiens, donnant un côté festif à tout ça, tu serais sans doute le premier à hurler et avec raison! C'est la même chose pour nous envers le projet de reconstitution de février dernier.

    Encore une fois, j'en aurais bien plus à dire mais je peux comprendre que ces trucs-là soient devenus d'un ennui mortel pour toi (à chacun ses goûts) alors à moins que tu désires poursuivre, je n'insisterai pas. Je voulais simplement éclaircir un truc lorsque tu parlais de Falardeau et "compagnie". Tu aurais dû dire Falardeau tout court, les autres menaces étant anonymes (c'est à se demander s'ils ont vraiment existées, puisque l'enquête policière fut un fiasco).

    Les pseudo-menaces, ce fut l'excuse de la CCBN pour capituler alors que dans les faits, elle a reculée suite à l'énorme mécontentement que cela a suscité, comme l'ont démontré les sondages du moment, alors qu'une majorité de gens se sont prononcés contre l'événement.

    RépondreEffacer

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.