lundi 29 janvier 2018

Journée commémorative de l'attentat terroriste de la mosquée de Québec

Il y a un an jour pour jour, aujourd'hui même, qu'est survenu l'attentat terroriste de la mosquée de Québec.

C'était un geste barbare et, disons-le, islamophobe.

On a commencé par casser des vitrines. Puis par baptiser des mosquées avec du sang du porc.

Et tout ça nous a menés vers le bain de sang du 29 janvier 2017.

Les comparaisons avec l'antisémitisme en Allemagne ne sont pas sans fondements. Ce n'est plus la loi de Godwin. C'est une réalité qui frappe aux yeux.

La terminologie fasciste abonde chez les idéologues du nationalisme identitaire, tant Québécois que Canadien ou Français. On y condamne le multiculturalisme comme jadis l'on condamnait le cosmopolitisme. On y dit que les musulmans complotent pour contrôler le monde comme l'on accusait les juifs de le faire dans les années '30. On accuse la gauche libérale de complicité avec les ennemis du peuple, les juifs, les musulmans et les puissances étrangères. Les islamogauchistes ont remplacé les judéobolcheviques dans l'imaginaire néofasciste. On veut des hommes forts. Des hommes à la mâchoire carrée qui parle rudement des vraies affaires en se moquant autant des féministes moustachues que des transgenres albinos...

Et tous ces mots, j'en suis convaincu, vont mener à d'autres bains de sang.

Au lieu des accommodements raisonnables on aura droit à un climat de guerre civile déraisonnable entre la canaille et les partisans de l'État de droit.

Après les races, on s'occupera des intellectuels qui dérangent, des homosexuels, des artistes, des féministes et des syndicalistes. C'est là où nous en sommes.

Il est possible d'inverser le cours de cette histoire.

Ce ne sera pas facile.

Des tas d'honnêtes visages pâles chroniquent pour le Donald Trump québécois.

Ils voient des chiens de garde là où un être humain un tant soit peu sensible verrait une brute nazie.

Ils invitent la meute des lycanthropes et autres zombies de la jungle capitaliste à se jeter sur ces hordes de crottés, pouilleux et étrangers qui ne veulent pas manger leur ration de bines au lard. Lire la section commentaires dans les journaux jaunes en ligne ça vous donnerait presque l'envie de remettre sur pied des cellules de la Résistance. Ce populisme haineux, alimenté par des animateurs de radio méprisables et des intellectuels de seconde main, mérite d'être dénoncé sur toutes les tribunes. Malheureusement, toutes les tribunes appartiennent au Donald Trump québécois. Ou presque. Il reste un journal publié une fois par semaine et quelques nouvelles de Radio-Canada... Quelques blogues...

J'offre mes condoléances une fois de plus aux proches des victimes ainsi qu'aux blessés de l'attentat terroriste de la mosquée de Québec.

Je leur promets, au-delà de ces condoléances, de tout faire pour que le Québec, notre pays, demeure hospitalier, généreux et ouvert sur le monde.

Je leur promets de combattre le racisme qui dénature notre communauté et nous fait honte.

Je ne laisserai rien passer.

Le devoir d'une personne juste, ce me semble, est de combattre l'injustice.

Non d'y participer.

Cette équation, pourtant si simple, échappe à quelques-uns de nos compatriotes. C'est à se demander pourquoi nous les tolérons au sein de notre communauté...

Rappelons-leur qu'il y a des articles dans notre Code criminel qui rendent passibles de 2 ans de prison les personnes qui font de la propagande haineuse.

Je souhaite la paix aux victimes et aux blessés de l'attentat de la mosquée de Québec.

Je ne souhaite que de troubler le sommeil de ceux et celles qui en voudraient d'autres.





2 commentaires:

  1. Il nous faut sans doute mettre en valeur et aider tous les musulmans éclairés et fraternels comme il en existe , et sûrement au Québec doivent s ' en trouver beaucoup .

    RépondreEffacer
  2. Je peux te confirmer que les musulmans que je côtoie dans ma vie privée ou publique sont des personnes intègres et ouvertes. Idem pour mes autres compatriotes. Malheureusement notre pays fait face à une consternation idoine à celle des autres pays occidentaux qui se voient confrontés à donner du corps et de l'âme aux droits civiques qui sont si souvent bafoués lorsqu'on n'a pas les sous pour se défendre contre les insultes et les agresseurs. Comme le chantait notre poète national, Gilles Vigneault:

    De mon grand pays solitaire
    Je crie avant que de me taire
    À tous les hommes de la terre
    Ma maison c'est votre maison
    Entre mes quatre murs de glace
    Je mets mon temps et mon espace
    À préparer le feu, la place
    Pour les humains de l'horizon
    Et les humains sont de ma race

    RépondreEffacer