jeudi 25 janvier 2018

C'est normal un râteau

Il était une fois un gars qui était un homme normal en tout.

Et ça tombe bien, qui voudrait être autrement que normal?

Être hors-norme, c'est nécessairement s'exposer à la brutalité des normaux.

Ce sont des normaux qui brutalisent les anormaux.

Vous direz qu'il y a sans doute des anormaux qui le font aussi.

Et vous pourrez même ajouter que ce n'est pas normal.

Et c'est normal que vous envisagiez les choses sous cet angle. Oui c'est normal.

La normalité, c'est ce qui arrive tout le temps. C'est l'habitude. C'est l'uniformité.

Vous sortez dehors. Une goutte d'eau tombe sur votre occiput. C'est la normalité puisque la gouttière déborde toujours au-dessus de l'escalier. Personne ne la répare. Tout le monde se fout de tout le monde. C'est normal.

Par contre, si le soleil disparaît et qu'il n'y a plus de vie sur Terre. eh bien là on peut dire sans l'ombre d'un doute que ce n'est pas normal.

La norme n'est pas si compliquée que ça à comprendre.

Il faut être de mauvaise foi pour être anormal.

La recette existe et elle est facile à suivre.

Être normal c'est être comme tout le monde.

Oui.

Et c'est normal.

Normal comme dans pâtisserie ou charcuterie ou râteau.

C'est normal un râteau.

Un grableurkw ce n'est pas normal.

Mais un râteau? Oui c'est normal.

C'est normal un râteau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.