mardi 15 juillet 2014

Fuck la civilisation trifluvienne

Je sais que je radote. Je fais pourtant oeuvre de mémoire pour les générations à venir, même si personne ne me paie pour ça.

Assez parlé de moi. Vous parlez tout autant de vous-même sans que personne ne vous dise que vous êtes lassant. Je me lasse heureusement de moi-même alors que d'autres se prélassent dans leur égocentrisme forcené.

Cela dit, il m'est difficile de faire abstraction de moi quand tout repose sur mon regard, aussi daltonien soit-il.

Je me promenais hier à vélo avec ma douce sur le site de Trois-Rivières-sur-Saint-Laurent, un projet controversé qui a nécessité des investissements publics pas tout à fait conformes à la règle démocratique. Pour tout dire, il n'y a jamais eu de référendum sur ce projet même si les signataires du registre municipal avaient obtenu le quorum pour sa tenue. On appelle ça fourrer le peuple, mais bon, le peuple c'est juste bon à payer comme des caves. La politique, pour les gredins et autres matamores crypto-fascistes, c'est un chèque en blanc pour quatre ans. Et il n'y a rien de mieux que le béton, une valeur sûre, pour se récompenser les uns les autres d'être des hommes de bonnes ou mauvaises actions.

On aurait pu faire un parc formidable avec le terrain vague de l'ancienne usine de pâtes et papier. Le terrain s'était à peu près décontaminé. On peut voir des arbres et des fleurs pousser ça et là. Encore dix ou vingt ans et la forêt recouvrerait le secteur tout entier.

Je parle au conditionnel. Vous aurez compris pourquoi. Ici, on a le génie de l'homme qui déplantait des arbres. On se bâtit des trucs pas rapports pour flatter l'ego de tel ou tel crétin qui se prend pour Jules César et les Romains.

Je vous le jure, vrai comme je suis là, tout ce qu'il y a de beau à Trois-Rivières c'est tout ce qui nous ferait presque croire que l'homme n'a touché à rien. Comme les plages. Les eaux de la rivière Tapiskwan Sipi (anciennement St-Maurice) et du grand fleuve Magtogoek (anciennement St-Laurent). Les pins. Les hêtres. Les canards malards. Les roches. Les marmottes. Les barbotes. Et j'en passe.

Fuck la civilisation. C'est laid.

2 commentaires:

barthelemy charles a dit...

Je ne suis pas là bas / mais de coeur - et j ' imagine que cette " civilisation " dont tu parles est bien la m^me mardre qui ne nous concerne pas tous/toutes , et qui tue notre belle planète -
Je m ' englue actuellement dans des problèmes idiotemment basiques d ' internet / piratages de ma Mail-box / essais de créer un blog gratuit ( pour moi - pour vous / bref ...
A venir , j ' espère , un blog à propos de " faire sécession " - No comment -
Nous continuons de peindre , mon amour et moi - toujours très Latino-Amérique-du-Sud-Indiens .
Quel est ce lien mystérieux qui me penche vers les indiens ?
Des racines Celtes ? Ligures ?
Va savoir !!
Ou simplement être vraiment humain -
LovE

Gaétan Bouchard a dit...

Nous sommes tous fondamentalement des aborigènes qui s'ignorent. Nous sommes tous fondamentalement de vrais humains...