jeudi 17 mars 2011

Fermons la centrale nucléaire de Gentilly 2!

La ministre libérale Nathalie Normandeau prétendait récemment que le gaz de schiste polluait moins qu'une vache qui broute dans le champs. Elle a été déboutée par la science, par le Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE) et même par ses collègues libéraux, pas encore tout à fait cons. Du coup, on en arrive à un moratoire sur l'exploitation du gaz de schiste, comme le demandaient à grands cris des activistes dont votre humble serviteur.

La ministre Machin en remettait hier en prétendant, une fois de plus, que la centrale nucléaire de Gentilly 2 était sécuritaire et blablabla...

Franchement, elle ferait meilleure figure parmi les vaches. Brouter lui irait mieux que de parler.

Un accident nucléaire n'est jamais exclus. Le nucléaire, c'est une épée de Damoclès qui est suspendue au-dessus de nos têtes.

La preuve: les responsables de la santé publique, dans la région, songent à redistribuer de belles petites capsules d'iode, au cas où la ministre Normandeau se tromperait... C'est arrivé une fois, alors on ne se sent plus en sécurité, n'est-ce pas?

Pourquoi dit-on Gentilly 2, hein? Parce que Gentilly 1 est fermée... Un petit problème de sécurité, à l'époque...

Saviez-vous qu'il y a eu un tremblement de terre majeur au Québec au 17e siècle? Cela s'est passé dans la Vallée du Saint-Laurent. Il y aurait une faille au beau milieu du fleuve Magtogoek (anciennement fleuve Saint-Laurent), juste devant Bécancour et... Gentilly 2.

Donc, un accident comme celui du Japon n'est pas exclus. Évidemment, la ministre va remettre ses lunettes roses pour nous ruminer que blablabla, pouet-pouet, comme si les Québécois étaient tous une bande de crétins absolus que l'on peut bourrer de menteries. On replace son beau petit foulard autour du cou et on se calisse deux litres de push-push en arrière des oreilles pour camoufler les odeurs de marde qui flottent dans les discours préparés par les spin doctors libéraux.

La centrale nucléaire de Gentilly 2 est arrivée au terme de sa vie et devrait être isolée sous une chape de plomb pour qu'elle contienne les 800 000 prochaines années de radioactivité...

L'énergie nucléaire est mal maîtrisée et représente un risque certain pour la santé publique.

FERMONS LA CENTRALE! That's it.

C'est mauvais pour l'économie, qui plus est. Parlez-en aux Japonais... La bourse de Tokyo ne cesse de descendre et les Japonais songent à quitter leur île...

***

Je vous laisse sur une petit improvisation musicale de mon cru à laquelle participe mon comparse Rob Bob.

Cela s'intitule NON AU GAZ DE SCHISTE. L'enregistrement a été produit à Trois-Rivières, le 5 mars dernier.

Bonne écoute!