mercredi 25 avril 2018

Les hommes ont tant souffert...

C'est une bombe à retardement sur deux pattes.

La haute opinion qu'il a de lui-même est disproportionnée par rapport à sa situation réelle.

Il se croit un parfait gentleman.

Les femmes ne veulent rien savoir de lui.

Le voudraient-elles qu'elles n'en sauraient rien.

Puisque ce gentleman ne parle jamais aux dames.

Il ne sait jamais quoi leur dire.

Il est coincé dans ses shorts, timide, pogné 

Et, du coup, il les trouve toutes diaboliques.

Il se trouve des abrutis pour penser comme lui.

D'habitude ils ne foncent pas sur des piétons.

Mais que voulez-vous? Il y a des hommes qui ne savent pas gérer leurs émotions...

On parlerait de terrorisme dans d'autres situations où curieusement la femme est aussi tenue pour pas grand' chose. Mais bon. Que voulez-vous? Les hommes ne savent pas tous gérer leurs émotions...

C'est tendre et doux un homme...

C'est bon...

Ça tient la porte ouverte pour faire entrer une dame...

Mais lui, ce parfait gentleman, ce qu'il voit c'est sa tronche de con.

Et plutôt que de se dire qu'il a une tronche de con, il voudrait vous découper en tranches mais sans trop se salir. 

Vous rendre coupables de sa sale tronche quand d'autres se seraient contentés d'en rire ou bien de s'en servir pour faire fortune.

C'est le modèle-type du parfait abruti qui sévit sur les médias sociaux.

C'est un white angry young man.

Mais il n'y a pas de problème avec une forme de masculinité toxique qui n'habite pas sa paire de short...

Il n'y a pas de féminicide...

Il n'y a pas de terrorisme...

Il n'y a rien.

C'est tout à fait normal.

Les hommes ont tant souffert...

Non, ce n'est pas un gentilhomme.

C'est un homme qui n'est pas gentil.

Et c'est plutôt une larve.

L'homme du ressentiment dont parlaient Dostoïevski et Nietzsche.

Celui dont la propre cause est l'annihilation.

Celui qui vous reproche d'exister parce que son existence est moche.

Celui qui veut être aimé même s'il est plate à mort.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.