vendredi 24 octobre 2014

Que sera cet et coetera ou bien l'art de prier quand on ne veut pas prier

Il ne faut pas se méprendre. La prière peut être tout aussi néfaste pour l'esprit que l'autosuggestion.

Prenons Georges Saint-Serin. Ce n'est pas vraiment un adepte de la prière mais il passe tout de même un temps fou devant son miroir à répéter toujours la même phrase.

Vous brûlez sans doute de savoir laquelle, hein?

Eh bien, Saint-Serin se regarde dans le miroir en disant «Je suis un lapin.»

Il peut vous répéter ça, inlassablement, des centaines, voire des milliers de fois.

-Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin. Je suis un lapin....

Au bout d'une semaine Georges Saint-Serin s'est mis à manger des carottes et à chier des glosettes. Pour ce qui est de l'accouplement ça ne lui a jamais vraiment réussi. Qui partagerait le lit d'un fou qui passe ses journées devant le miroir à réciter qu'il est un lapin des milliards de fois? D'où le danger de l'autosuggestion et de la prière pour le reproduction de l'espèce.

***

Quand vous souhaitez prier, dites-vous toujours que vous n'êtes pas un lapin. Oubliez les miroirs et les lieux prétendus saints seulement parce qu'ils brillent dans le noir.

Ne dites rien. Ne répétez pas des suites de mots latins ou bien sumériens qui finiraient par vous étourdir. Chou, hibou, caillou, genou et pou prennent un x au pluriel. Amen les culottes sont pleines. Alléluia en pyjama. Il est grand le mystère de la soif. Et coetera.

Pour prier, ne vous faites pas prier. Prenez vos aises. Respirez comme d'habitude. Mangez mal ou mangez mieux. Allumez vous une cigarette ou pas. Apportez votre vain. Rugissez comme un fauve. Dites chaud devant trois fois en tournant sur vous-même comme un derviche. Escaladez une palissade. Râpez une carotte. Pêchez de la morue. Et coetera.

Les nuages sont très beaux et parfois très laids. Vous pouvez les regarder si cela vous chante. Si vous ne savez pas chanter, essayez de siffler. Si chacune de vos lectures vous change, changez de lecture. N'oubliez jamais un sachet de thé dans une tasse. Et coetera.

Attention aux miroirs! Il y en a qui finiraient par manger des carottes par la racine...

Voilà où nous en sommes en matière de prière, de magie, d'hypnose et d'autosuggestion délirantes.

Je vous mentirais de vous dire que je respecte la religion. Je respecte plutôt les personnes, même celles qui voudraient se prendre pour des lapins.

À bon entendeur salut.

Vous pouvez m'oublier dans vos prières.

Si Dieu est partout, il vous trouvera sans que vous n'ayez à crier son nom tous les jours comme un bébé anxieux incapable de marcher sur ses deux pattes et de jouer sa partie d'échecs comme tout le monde.

Ce n'est pas en barattant son beurre que l'on fait de la margarine.

Je ne sais pas ce que je veux dire par là, mais faudrait surtout pas me prendre pour dieu ou bien son messager.

Je ne suis qu'un pauvre con, comme tous les pauvres cons que nous sommes, tous aussi stupides et nuls à chier les uns que les autres.

Montrez-moi un bel exemple et je vous trouverai mille raisons d'en douter. Je vous le montrerai en train de chier, tiens, et vous ne saurez plus comment lire ses belles paroles de miel qui réconfortent les peureux et dorent les colonnes des temples.

Criez devant un miroir que je suis un lapin, cela ne me ressemble pas du tout.

C'est tout pour aujourd'hui.

Merci beaucoup.