samedi 21 juillet 2018

Mes p'tits matins

Rien ne m'est plus agréable que de vivre en symbiose avec le jour et la nuit. Je suis actif dès l'aurore et tombe inactif au coucher du soleil. Certains se demandent comment je fais pour faire tout ça. Ils trouveront facilement leur réponse. La nuit je dors. Et le jour je travaille.

J'ai travaillé de nuit pendant quatre ans et demi. 

J'ai vécu de nuit de 18 à 33 ans minimum.

Je dormais peu à vrai dire.

Puis j'ai cessé de fréquenter les bars où d'ailleurs je m'ennuyais.

Puis j'ai rencontré ma blonde.

Puis vivre le jour et rêver la nuit cela m'a semblé non seulement biologique mais agréable.

Il est cinq heures douze du matin.

Je prends le temps de vous écrire ça pour témoigner de je ne sais quoi.

Peut-être que c'est une pure perte de temps.

Peut-être que c'est de la littérature.

Peut-être pas.

***

Tant qu'à finir sur une note aussi fade, je m'empresse d'en rajouter une couche.

Oui, j'aime mes petits matins.

Mes petits matins à prendre mon café tranquille, sans me placer devant un foutu écran comme je le fais en ce moment même -pour une raison qui m'échappe encore...

J'aime mes petits matins avant même l'aurore, à me moquer avec ma blonde de la journée qui s'en vient, à nous dire qu'il manque d'empathie et de générosité sincère en ce monde pourri, que l'être humain en général est décevant mais qu'il faut faire avec...

Un petit déjeuner vite fait. On arrose les plantes. On se brosse les dents et se rince la gueule. Puis on enfourche son vélo pour rouler dans les rues désertes, puis sur la piste cyclable, vers l'infini et plus loin encore.

Le vent est frais et calme.

Ça roule sans efforts.

Les oiseaux font cuicui.

Que demander de plus?

***

Il est difficile d'écrire sur les choses simples que l'on aime.

Cela se passe d'explications, justement, et on est mieux de les vivre que de les décrire.

N'empêche que j'aime mes petits matins.

D'autres les passent sans doute à dormir.

Moi je les passe à vivre pleinement pendant qu'il en est encore temps.

Et, croyez-moi, j'ai du plaisir.

Et hop! J'arrête d'écrire et retourne à mon petit matin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.