mardi 4 décembre 2018

Les 36 façons de s'en faire

Il n'y a pas trente-six façons de s'en faire.

En fait, il y en a bien plus.

Les gens aiment bien quantifier les états et les choses.

Ça les rassure de pouvoir les compter.

Il y a dix commandements.

Il y a 101 dalmatiens.

Il y a 1000 babouins.

On compte les moutons pour s'endormir et, au bout d'un temps, le cerveau est repus de chiffres et s'enfonce dans le monde des rêves.

Il y a donc plusieurs façons de s'en faire.

Pas trente-six.

Ni quarante-trois.

Plusieurs.

Qu'est-ce à dire?

Rien.

Comme d'habitude.

Il faut bien savoir jouer un peu avec les chiffres et les lettres.

Appelons ça de la petite littérature.

Un exercice littéraire.

Un délire spontané.

D'autres, plus audacieux, qualifieraient cela de poème.

Moi, plus prosaïque, je dirais que ça m'a détendu les doigts.

Je ne m'en fais pas du tout.

Ne vous en faites pas.

J'ai les doigts bien légers.

C'est le temps de prendre ma guitare.

Et peut-être de retourner un moment ailleurs.

Là où la guitare finit par reposer en équilibre sur mon ventre pendant que je ronfle.

Oui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.